https://fondationmemoiredeportation.com/2018/02/11/lettre-dinformation-programmation-culturelle-et-pedagogique-du-memorial-de-caen-fevrier-2018/

180 secondes pour les Droits de l'Homme

Aude BALCERZAK–HEURTAUX, élève du Collège du Val d’Aure, explique son expérience du concours « 180 secondes pour les Droits de l’Homme », entre Septembre 2017 à Avril 2018.

Elise : Pouvez-vous vous présenter rapidement ?

Aude : Oui, je m’appelle Aude, j’ai 15 ans. Je suis élève au Collège du Val d’Aure.

Elise : Pouvez-vous nous présenter le concours et nous expliquer pourquoi vous avez participé ?

Aude : Le concours se nomme « 180 secondes pour les Droits de l’Homme », nous avons 180 secondes pour défendre un droit. Ce concours est ouvert aux collégiens de quatrièmes et troisièmes de toute la France, il est organisé au Mémorial de Caen. J’ai participé au concours car j’ai choisi de défendre le sujet des enfants vivant dans une famille monoparentale, ce qui rentre dans mon projet professionnel, je voudrais devenir policière dans la Brigade des Mineurs. Aussi dans la situation familiale que je vis au quotidien.

Elise : Comment avez-vous eu l’idée de participer au concours ?

Aude : Ma professeur d’Histoire-Géographie nous a présenté le concours et a demandé s’il y avait des volontaires. J’étais la seule de ma classe puis nous avons commencé à travailler ensemble et avec l’aide de certains professeurs ainsi que de ma famille et des amis. Mon entourage personnel m’a aidé car ils connaissent ma situation familiale et de plus mon grand frère a une amie en Droit.

Elise : Qu’est-ce que le concours vous a apporté ?

Aude : Le concours m’a aidé à parler de ma situation familiale que je n’arrivais pas à exprimer complètement depuis dix ans. Puis apprendre à écrire une plaidoirie me montre comment faire quand je serai en Université de Droit.

Elise : Merci Aude de nous avoir fait part de votre expérience. Cela pourrait peut-être intéresser les élèves de quatrièmes et troisièmes pour participer. Merci d’avoir répondu à mes questions.

Elise TREGONING et Aude BALCERZAK—HEURTAUX

Ecrit par

1 commentaire

  • anne de berranger

    On peut écouter cette plaidoirie? Qu’y avait-il comme autres droits travaillés par les collégiens?
    Bravo pour votre article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *